How I long I had a picture of you

 

Tout le monde tombe amoureux à Paris jusqu’au retour à la vrai vie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je venais de vivre la fin d’une décennie d’histoire d’amour parisien. Donc je quitte la ville pour oublier et alléger le chagrin. Comme si elle a été entièrement chassée par cet amour. En arrivant à Téhéran je rencontre un poète qui exprime son expérience ressemblant à la mienne dans la forme d’un journal de poésie nommé “ How I long I had a picture of you ”.

J’entendais clairement mon histoire dans ces poésies. Alors un peu plus tard, inspirée par ces poésies, je retourne à Paris pour photographier la trace de ce journal à mon gout et imagination.

Paris a toujours sa magie romantique et son rôle incontournable architecturale dans les récites amoureux qui se forment ou se développe dans cette ville.

Comme le reste des éléments urbains présents dans le carde, les acteurs principaux ont souvent un regard immobile et fixé. Ils sont comme les monuments et le reste des objets de la ville, seulement la témoigne de cette histoire d’amour en cours d’évaluation. Ils n’ont pas de pouvoir, ni la possibilité de contrôler le chemin de cette amour sur laquelle ils sont conduits vers une fin imprévue et ambiguë.

Hypnotiques par le pourvoir et la magie, Ils deviennent un statut de la ville de la romance, de l’amour, de la vie…

“ How I long I had a picture of you ” est un hommage rendu à Paris et sa réputation romanesque des histoires amoureuses comme celle-ci.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s