Cancer

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

 

Rien ne l’empêchait. Ni les bons moments, ni le calme, ni la danse des vagues. Ni les efforts du jeune médecin en cheveux blanc qui l’a sauvé une fois, ni la gravité, ni l’immobilité, ni ses chaussures qui s’alourdissaient, ni ses yeux qui évitaient la cécité, ni le passé, ni le bon air du futur, ni le passage à l’hôpital, ni celui du cimetière. Elle était occupée à mourir.

Ses seins se vidaient sans avoir aucun lait. Elle devenait pâle, sa voix plus douce et ses manches portaient la douleur de ses bras, quand les cellules se multipliaient et se divisaient.

Rien ne l’empêchait d’être occupée par la mort. Son terme technique est Cancer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s